Tant qu’on ne comprendra pas

Écrits

Tant qu’il y aura conflits et bombardements,
Tant qu’il y aura des meurtres inlassablement,
Tant qu’il y aura l’argent et ses nombreux vices,
Tant qu’il y aura négligences et injustices.
Tant qu’il y aura des journées sombres et des armes,
Tant qu’il y aura des morts et des pluies de larmes,
Tant qu’il y aura la famine et ses horreurs,
Il y aura aussi de la haine et des peurs.

Tant qu’il y aura des homophobes, des racistes,
Tant qu’il y aura des sexistes et des spécistes,
Tant qu’il y aura des cupides, des imbéciles,
Il y aura des pauvres et des sans-domicile.

Tant qu’il y aura du poison dans nos légumes,
Tant qu’il y aura la souffrance dans nos coutumes,
Tant qu’il y aura dans l’air, de la pollution,
Tant qu’il y aura de la déforestation,
Tant qu’il y aura des détritus sur notre terre,
Tant qu’il y aura les agroalimentaires,
Tant qu’il y aura de faux nuages de chemtrails,
Tant qu’il y aura dans nos labos, des cobayes,
Tant qu’il y aura des jeunes enfants au travail,
On aura aussi, des suicidés sur les rails.

Tant qu’on vivra, pensera avec notre ego,
Tant que tout les êtres ne seront pas tous égaux,
Tant qu’il y aura des animaux exploités,
Tant qu’il y aura des « cons » dans la société,
Tant qu’il y aura pleins de mensonges dans la presse,
On ne comprendra pas, qu’on est une seule espèce.

Tant qu’il y aura des syndromes diagnostiqués,
Tant qu’il y aura des tueurs, des détraqués,
Tant qu’il y aura, au fer, du bétail marqué,
Tant qu’il n’y aura plus d’amour communiqué,
Tant qu’il n’y aura pas le droit de répliquer,
Il y aura des poètes pour le revendiquer.

Tant qu’il y aura toujours des mariages forcés,
Il y aura des personnes pour les dénoncer.

Il y aura de l’amour, de la charité,
Il y aura des joies et des bons côtés,
Il y aura de tendres baisés à échanger,
Il y aura de nombreuses îles à voyager,
Il y aura des rires, des sans-abri logés,
Il y aura de l’amitié à partager.


Yaël Ciancilla

Yaël Ciancilla

img-4260